CONSTRUCTION DU PREMIER BÂTIMENT D’HABITATION COLLECTIF EN CONTAINERS EN ILLE-ET-VILAINE

Publié le 26 avril 2016

Un projet inédit d’assemblage de maisons modulaires

Après le succès des maisons containers individuelles l’année passée au Rheu, le Groupe Lamotte se lance un nouveau défi : celui de regrouper 40 containers maritimes afin de réaliser le premier ensemble locatif du genre sur le territoire brétillien.

Situé à la Chapelle-Thouarault, près de Rennes, le chantier du collectif de maisons containers prend forme. Destiné à faciliter l’accession à la propriété, ce projet innovant est une réponse crédible aux enjeux présents et futurs du logement. Le projet a été soumis à l’expertise du Groupe Apave en décembre 2015 afin de réaliser des contrôles techniques ainsi que des tests acoustiques. Les 12 logements atypiques, allant du T2 au T4 sont actuellement assemblés par la société B3 Ecodesign, de nouveau en partenariat avec le promoteur rennais. Démarré en octobre 2015, le chantier sera livré en un temps record pour octobre 2016. Le bailleur social Neotoa s’est une nouvelle fois porté acquéreur de cet ensemble.

Des logements qui répondent aux défis de demain

Venue des Pays-Bas, le Groupe Lamotte s’est réapproprié une véritable innovation technique : utiliser des containers maritimes peu coûteux, résistants et légers pour en faire des logements. Ce pari d’assembler des containers pour en faire un ensemble locatif répond parfaitement aux contraintes actuelles : à seulement 1500€ le m², il facilite l’accession à la propriété des ménages modestes. Sa construction ne requiert pas de terrassement lourd et respecte ainsi l’environnement. De même, ses performances thermiques sont en deçà des exigences du THPE et conformes aux nouvelles réglementations qui se profilent à l’horizon 2020 (BEPOS). Autant de qualités qui font des maisons containers une solution de choix pour le logement de demain.

Télécharger le dossier de presse publié le 26/04/2016

Ces articles pourraient également vous intéresser