1ère pierre de l’Institut de recherche technologique B-COM à Rennes

Publié le 28 octobre 2013

Ce lundi 28 octobre, les travaux du nouveau bâtiment B-Com ont officiellement été lancés en présence de Patrick STRZODA, Préfet de la Région Bretagne et Préfet d’Ille & Vilaine, Nathalie Appéré, Député d’Ille & Vilaine, Pierrick MASSIOT, Président du Conseil Régional de Bretagne, Daniel DELAVEAU, Président de Rennes Métropole, Michel BIHAN, Maire de Cesson-Sévigné et Vincent MARCATTE, Président B-Com.

Un bâtiment audacieux

Au coeur du technopôle Rennes Atalante, sur la ZAC des Champs Blancs, dans le prolongement de la future zone Via Silva, l’Institut de Recherche Technologique B-Com, va déployer 5 700 m² d’espaces de travail et de recherche s’élevant en R+5 avec un sous-sol aménagé en R-1.

Grâce à ses particularités, tant économiques qu’architecturales, B-Com bénéficiera d’une envergure à l’échelle européenne et entend représenter, à terme, une référence internationale dans le paysage des technologies de l’image et de l’hyperconnectivité.

Destiné à accueillir plus de 200 chercheurs sur les technologies réseaux, image et e-santé, le pôle d’excellence B-Com, dédié à l’innovation et la recherche, ambitionne de fournir au plus grand nombre la possibilité d’accéder à l’Internet du futur.

Une réalisation citoyenne

À la pointe de la technologie, notamment sur le plan des performances environnementales, le bâtiment répond à des objectifs ambitieux en termes de solutions énergétiques : systèmes de protection solaire, capteurs de variations météorologiques, isolation thermique renforcée, menuiseries aluminium à rupture de pont thermique… l’ensemble tend vers une réduction drastique des besoins en énergie.

Conforme à la RT 2012, B-Com se situera 20% en dessous des niveaux règlementaires selon Effinergie et disposera d’un système de production de chaleur et de froid adapté à ses besoins thermiques. B-Com s’inscrit ainsi dans une démarche responsable visant à créer un ensemble conforme aux valeurs défendues par Lamotte Constructeur qui placent la réduction de l’empreinte écologique comme une priorité.

Ces articles pourraient également vous intéresser