Lamotte mécène de la rénovation de la salle de l’Édit de Nantes

Publié le 1 septembre 2022

Engagé dans le respect du patrimoine historique et architectural, Lamotte – en partenariat avec le Fonds métropolitain pour la culture (FMC) – s’associe à la rénovation de la salle de l’Édit de Nantes. Ce mécénat va permettre de digitaliser cet espace au cœur du Château des Ducs de Bretagne et de proposer une nouvelle expérience aux visiteurs du musée d’Histoire.

Rénovation de la salle de l'Édit de Nantes - Lamotte

Pourquoi rénover cette salle du Château des Ducs de Bretagne

Aux côtés du Fonds métropolitain pour la culture (FMC), de la Ville de Nantes et de Nantes Métropole, Lamotte contribue – en tant que mécène – à la rénovation de la salle de l’Édit de Nantes, au Château des Ducs de Bretagne.

Les documents relatifs à la signature de l’Édit de Nantes restent relativement rares. En effet, en raison du moment de l’acte (1598), très peu d’éléments datant de cette époque existent ou ont pu être conservés.

C’est pourquoi la digitalisation de cet espace historique est primordiale : retranscrire au mieux ce moment chargé d’histoire et de symbole, tout en apportant une expérience moderne et ludique aux visiteurs du Château.

La mise en valeur de l’Édit de Nantes, dans la salle 3 du musée d’Histoire, doit se faire par la création et l’installation d’un nouvel outil multimedia, c’est-à-dire une borne digitale, grâce aux entreprises mécènes.

L’Édit de Nantes, un moment symbolique de l’Histoire de France

L’Édit est un acte de pacification signé par le roi Henri IV en avril 1598. Par ce cadre, il met fin aux guerres de religion et établit les conditions de la paix entre les communautés catholiques et protestantes dans le Royaume de France.

L’Édit de Nantes est bien plus qu’un symbole puisqu’il a été rédigé et signé à une époque où les guerres duraient depuis 1562, soit environ 36 ans. C’est sans aucun doute de l’acte le plus célèbre de son règne d’Henri IV (1589 – 1610).

Traité promulgué après le ralliement des gouverneurs des différentes régions (comme le Duc de Mercœur en Bretagne), l’Édit de Nantes permet la liberté de culte aux protestants, sous conditions, à savoir dans les lieux où le protestantisme était déjà présent au préalable.

Les missions du Fonds métropolitain pour la culture (FMC)

La rénovation de la salle de l’Édit de Nantes est un projet porté par le Fonds métropolitain pour la culture (FMC). Autonome, le FMC est une structure privée qui vise à renforcer la dynamique culturelle et patrimoniale sur le territoire nantais, via le mécénat d’entreprises.

Depuis son lancement en 2017, le FMC a permis une quarantaine de projets dédiés à :

  • la création artistique dans l’espace public ;
  • les grandes expositions des musées métropolitains ;
  • la restauration d’objets ou de monuments du patrimoine ;
  • l’acquisition d’œuvres d’art ;
  • la création d’outils de médiation et d’accessibilité dans les établissements culturels.

Lamotte, engagé dans la culture et les territoires

Par son implantation géographique, le groupe spécialisé dans la promotion immobilière à Nantes se saisit des enjeux du territoire, dans les Pays de la Loire mais aussi dans les autres régions où il est présent, c’est-à-dire en Bretagne, tout le long du littoral atlantique, en Île-de-France et en Rhône-Alpes.

Acteur historique de la construction de logements et d’immeubles de bureaux dans le Grand Ouest, Lamotte travaille aux côtés des collectivités locales depuis 1955. En ce sens, l’entreprise familiale et indépendante connaît l’importance d’accompagner le développement des villes et aires urbaines et d’œuvrer dans le respect du patrimoine, qu’il soit architectural, culturel, historique ou environnemental.

Ce sont autant d’aspects qui concourent tous les jours au bien-être des résidents et visiteurs. Lamotte accompagne ainsi de nombreux événements culturels et organisations artistiques. Parmi les structures et initiatives soutenues, citons :

  • la restauration de la Chapelle Saint-Yves à Vannes ;
  • le collectif Arty Show à Nantes ;
  • le Club Hervé Spectacles ;
  • le festival Mythos à Rennes ;
  • le projet architectural Muz Yer ;
  • le festival Musilac à Aix-les-Bains…

OUi au patrimoine culturel et historique !

Ces articles pourraient également vous intéresser