Route du Rhum 2022 : Luke Berry 7e en Class40 !

Publié le 24 novembre 2022

Ce jeudi 24 novembre 2022, Luke Berry a franchi la ligne d’arrivée de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, à 8h15 heure locale. À bord du voilier Lamotte – Module Création n°185, le skipper finit à la 7e place des Class40, non sans avoir lutté jusqu’au bout pour la 5e place. Ses impressions à chaud, à l’arrivée de la 12e édition de la course nautique.

Route du Rhum 2022 - Luke Berry, à l'arrivée - Lamotte

Une belle 7e place après un final haletant

Sur Lamotte-Module Création, Luke Berry a passé la ligne d’arrivée à Pointe-à-Pitre ce 24 novembre, précisément à 08h 15min 22sec heure locale. Il termine ainsi à la septième place de la Route du Rhum 2022, dans la catégorie des Class40.

Après une magnifique course, de la casse (perte d’aériens notamment) et un final haletant avec Antoine Carpentier (Redman) et Xavier Macaire (Groupe SNEF), le skipper malouin rate la cinquième place pour moins d’une heure.

Parti de Saint-Malo mercredi 9 novembre, Luke a rejoint Pointe-à-Pitre après 14 jours et 23 heures de course, soit près de 3 jours de moins que lors de l’édition 2018 de la course transatlantique. Comme lors de l’édition précédente, c’est Yoann Richomme (Paprec Arkéa) qui s’est imposé en Guadeloupe, devant Ambrogio Beccaria (Allagrande Pirelli) et Corentin Douguet (Quéguiner-Innoveo).

Bravo à Luke et toute son équipe !

Route du Rhum 2022 - Luke Berry, pendant la course - Lamotte
Crédit photo : © LB Sailing

La déclaration officielle de Luke, à l’arrivée au ponton à Pointe-à-Pitre

« Le niveau est monté d’un cran en Class40 par rapport à la dernière édition. J’ai le bateau depuis seulement quelques mois donc j’ai peu appris à trouver les petits réglages fins avant le départ de cette Route du Rhum. On trouve cela en regardant les vitesses des autres, au début on était tous au contact. On a eu quatre fronts un peu intenses, c’est la première fois que je passais avec un scow et c’est un peu limite je pense ! Dès le premier ou le deuxième front, j’ai perdu les aériens donc je n’avais plus d’infos vent. J’ai bricolé un truc à la fin mais ça ne marchait qu’au portant. Dans le troisième front, j’ai pris la sage décision d’aller un peu plus au sud car dans le front d’avant, il y avait eu plusieurs démâtages de concurrents. J’ai déjà démâté deux fois ces dernières années et j’avais comme objectif d’arriver de l’autre côté. »

« J’ai perdu le premier groupe mais j’étais quand même dans un autre bon groupe un peu derrière. J’ai vraiment bien trouvé les manettes au portant, ça allait très, très vite. Je tenais des moyennes des plus de 18 nœuds pendant plusieurs heures. Tout était nickel jusqu’au tour de la Guadeloupe, j’avais 15 et 30 milles d’avance sur les deux camarades (Antoine Carpentier et Xavier Macaire) et le plan n’était pas de les laisser passer ! Mon plan était clair, je suis resté bloqué sans vent et j’ai vu Xavier me passer avec une petite risée. C’est là que ça s’est joué. C’est la deuxième fois que je loupe de peu le Top 5 sur la Route du Rhum. Je suis un peu déçu mais c’est comme ça ! »

« Je retiens que c’était une chouette course. Je suis content d’avoir prouvé que je peux être dans le match. Ce sport est injuste, on le sait très bien. Je ne suis pas le premier à qui ça arrive. J’ai dû faire quelques bricoles mais le bateau arrive en très bon état alors que la course a été difficile et qu’environ 30 % des concurrents ont dû abandonner. Mon préparateur a très bien bossé. Je suis heureux d’être là et d’avoir bien navigué. Plus tu étais devant, plus ça allait vite. Le niveau des premiers est impressionnant, ils poussent très fort. Bravo à Ambrogio qui a mis à l’eau son bateau récemment. Et bravo aussi à Simon Koster qui a fait une super course. »

Route du Rhum 2022 - Le bateau, juste avant l'arrivée à Pointe-à-Pitre - Lamotte
Le Class40, quelques milles avant d’arriver à Pointe-à-Pitre
Route du Rhum 2022 - Les partenaires de Luke Berry à l'arrivée - Lamotte
Luke Berry, entouré des partenaires du bateau, à l’arrivée

Quelques chiffres sur sa traversée de l’Atlantique

  • Arrivée : 24 novembre 2022, à 13h15mn22sec, heure de Paris (08h15mn22sec heure locale)
  • Temps de course : 14 jours 23 heures 00 minute 22 secondes
  • Écart avec le vainqueur en Class40 : 19 heures 51 minutes 42 secondes (Yoann Richomme)
  • Parcours réel : 4009,25 milles marins (3542 milles pour une route directe)
  • Vitesse moyenne : 9,87 nœuds

OUi aux défis sportifs !

Ces articles pourraient également vous intéresser