Mise à l’eau du nouveau voilier Lamotte-Module Création : objectif Rhum !

Publié le 2 juin 2022

En construction depuis plusieurs mois dans des chantiers à La Trinité-sur-Mer et La Rochelle, le Class40 nouvelle génération de Luke Berry vient d’être mis à l’eau dans la Baie de Quiberon. Retour sur cette première expérience de mer pour le bateau Lamotte-Module Création, avant que le marin malouin n’attaque son programme de courses nautiques, dont la Route du Rhum à la fin de l’année.

Mise à l'eau du voilier Lamotte Module Création

La mise à l’eau du Class40 Lamotte-Module Création

Ce mercredi 1er juin 2022, dans le port de plaisance de La Trinité-sur-Mer (Morbihan), le nouveau voilier de Luke Berry a touché l’eau pour la première fois. L’événement a été organisé en plusieurs étapes, du départ du convoi depuis le chantier naval JPS Production à l’amarrage du bateau à quai (Ponton Loïc Caradec), en passant par la préparation et manutention du bateau.

La journée et la mise à l’eau du Class40 se sont déroulées en présence des partenaires de Luke Berry, dont :

  • Jean-Marc Trihan, Président du Groupe Lamotte ;
  • Antoine Hamon, Directeur Général Module Création ;
  • Bruno Coeurdray, Propriétaire et fondateur de NetPlus.
Mise à l'eau du voilier Class40 Lamotte Module Création - Les partenaires

Un voilier de 40 pieds innovant

En remplacement de son ancien voilier (un Mach 3), Luke Berry va cette fois naviguer à bord d’un Class40 nouvelle génération, puisque que le bateau dessiné par l’architecte Sam Manuard est le tout premier Mach 5 de la flotte. Il s’agit d’un scow, c’est-à-dire d’un bateau à l’étrave arrondie, ce qui va permettre au skipper de gagner en performance.

« Sur le papier, ce bateau est beaucoup plus puissant, plus confortable, plus polyvalent et plus rapide que le précédent », appuie Luke Berry, soulagé et heureux de voir son nouveau Class40 Lamotte-Module Création enfin prêt à naviguer.

Effectuée au sein des chantiers JPS Productions, la construction a démarré dès la mi-janvier, mais les premières réflexions quant au design, à l’architecture et à l’ergonomie du voilier datent de juin 2021. La mise à l’eau est donc l’aboutissement d’une année de travail.

Mise à l'eau du voilier n°185 Lamotte Module Création
Mise à l'eau du voilier Class40 Lamotte Module Création

Place maintenant aux courses nautiques

Dorénavant doté d’un bateau flambant neuf, à la hauteur de ses ambitions, Luke Berry va pouvoir se concentrer sur sa préparation et ses entraînements. Il va ainsi participer à des courses offshore et inshore, en équipage puis en solitaire : de quoi lui permettre de se familiariser sereinement avec son nouveau Class40.

Les courses de son programme :

À noter que la Drheam Cup, au départ de Cherbourg (Manche), constitue un rendez-vous important, puisque cette épreuve est qualificative pour la Route du Rhum 2022.

Avec cette nouvelle version du voilier, dont le gain attendu en performances et en ergonomie est considérable, Luke Berry compte réaliser une belle saison et figurer en haut du classement.

Mise à l'eau du voilier Class40 Lamotte Module Création - Jean-Marc Trihan et Luke Berry
Jean-Marc Trihan aux côtés de Luke Berry
Mise à l'eau du voilier Lamotte Module Création - Luke Berry
Luke Berry à bord de son nouveau Class40, le n°185

En route pour le Rhum 2022 !

L’objectif ultime de la saison 2022 de Luke Berry, c’est la Route du Rhum. La mythique course au large qui relie Saint-Malo à Pointe-à-Pitre fête cette année sa 12e édition à partir du 25 novembre, où deux millions de visiteurs sont attendus sur le village. Le départ de la Cité corsaire, quant à lui programmé le dimanche 6 novembre, est la promesse d’un beau spectacle tant sur mer que terre.

Le compte à rebours continue. À 158 jours du départ, la préparation des navigateurs bat son plein. Ce sont 138 skippers qui traverseront l’Atlantique pour rejoindre la Guadeloupe, répartis dans six classes :

  • 8 engagés en Ocean Fifty ;
  • 37 engagés en Imoca ;
  • 55 engagés en Class40 ;
  • 14 engagés en Rhum Mono ;
  • 16 engagés en Rhum Multi ;
  • 8 engagés en Ultim 32/23.

Ce chiffre de 138 participants inscrits au départ constitue non seulement un record pour l’épreuve transatlantique, mais aussi un record mondial pour une course au large.

Et sur les 6 catégories de bateaux (monocoques et multicoques confondus), celle de Luke Berry et des Class40 est donc la plus représentée, avec 55 concurrents. Ce qui n’empêche pas l’ambition légitime du navigateur malouin : « jouer avec la tête de flotte ».

OUi aux défis sportifs !

Crédits photos : © Antoine Dujoncquoy.com / Lamotte – Module Création

Ces articles pourraient également vous intéresser