Comment choisir votre terrain ?

Vous projetez de faire construire une maison individuelle, le choix de l’emplacement et du terrain est primordial ! Découvrez nos conseils pour sélectionner le terrain le plus à même de vous offrir le cadre de vie dont vous rêvez.

Etudiez la commune

Avant de vous intéresser aux caractéristiques de la parcelle, prenez le temps de vous interroger sur la commune dans laquelle vous envisagez de faire construire votre maison. Le territoire communal est-il attractif, proche des commodités? Votre projet est-il réalisable ? Vérifiez ces points essentiels en suivant notre ckeck-list.

La réglementation en matière d’urbanisme

Les possibilités de construire sont régies par le plan local d’urbanisme (PLU) ou plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI). Pour éviter les mauvaises surprises, sollicitez des informations en mairie.

N’oubliez pas non plus de consulter le règlement de lotissement, qui peut comporter des règles plus restrictives.

Les services proposés sur la commune

La commune dispose-t-elle d’une école, d’une boulangerie ou encore d’une pharmacie ? La présence de commerces ou d’équipements fait la différence, en vous apportant un véritable confort au quotidien. Prenez en compte également la distance qui sépare la parcelle de ces commodités.

Analysez les atouts et inconvénients du terrain

Plusieurs éléments doivent être évalués pour guider votre prise de décision.

La surface du terrain

Aujourd’hui, les surfaces sont limitées afin d’éviter l’étalement urbain. Les parcelles de lotissement présentent donc une surface moyenne de 350 m 2, avec des variantes selon les départements.

La configuration du lot

Terrains allongés, carrés, en L…une parcelle peut avoir bien des formes, mais la façon dont elle se présente impacte nécessairement la manière dont concevoir votre projet. Mieux vaut donc vérifier que le terrain que vous envisagez d’acheter est compatible avec l’opération de construction souhaitée.

La zone constructible du lot

Il est important que vous visualisiez le périmètre dans lequel votre maison sera implantée. Par précaution, regardez également la zone constructible des lots voisins, de façon à évaluer la distance à laquelle seront situées les maisons les plus proches de la vôtre.

L’orientation et l’accès au terrain

Ils conditionnent la position du garage, de la zone de vie et les terrasses extérieures. L’orientation est importante car elle détermine l’apport solaire qui est à prendre en compte afin d’optimiser les économies d’énergie.

La position du terrain au sein de l’opération

Soyez attentif aux espaces verts, aux cheminements à proximité et aux propriétés riveraines. Ceux-ci sont fréquentés? Ce qui rend les parcelles qui les jouxtent moins calmes.

L’obligation éventuelle de conserver des arbres

Cette contrainte est susceptible d’occasionner quelques désagréments (ombres portées, feuilles…), mais contribue aussi à paysager votre jardin tout en préservant des arbres de longue date.

Le sol

Analyser le terrain est indispensable. Vous devez donc étudier le dénivelé, la pente et la position des réseaux en lien avec la viabilisation des terrains. Il convient aussi d’identifier la nature du sol pour les fondations. Enfin, sachez que la gestion des eaux pluviales doit être prise en compte très en amont afin d’optimiser leur infiltration, en vue d’un circuit au plus court pour la restitution des eaux.

Choisir un terrain avec Lamotte

Nos terrains sont rigoureusement sélectionnés pour la qualité du cadre de vie qu’ils peuvent vous offrir.

Lamotte Aménageur réalise pour vous les études préalables indispensables (réseaux, viabilisation…) et dispose d’un permis d’aménager pour le lotissement.

Votre terrain est donc viabilisé, il ne vous reste plus qu’à faire construire votre maison. Pour cela, vous disposez d’une véritable aide à la construction, grâce à l’outil que constitue notre cahier des charges ou le recours possible à nos offres “terrain + maison”.

Partagez l'article

Dans la même rubrique

La réglementation environnementale 2020 ou RE 2020

La Réglementation Environnementale 2020, qui est entrée en vigueur au 1er janvier 2022, vient en remplacement de la Réglementation Thermique 2012 (ou RT2012). La nouvelle réglementation porte sur les constructions neuves et vise à développer le bas carbone et optimiser le confort d'été des bâtiments. Tout savoir sur la RE...

Lire l'article

Construction : tout savoir sur le zéro artificialisation nette (ZAN)

Le zéro artificialisation nette (ZAN) est une notion définie initialement dans le Plan Biodiversité de 2018. Le ZAN répond aux problématiques de sol qui sont la conséquence de l'extension urbaine et de la stratégie de construction en périphérie des grandes villes. Le ZAN est repris comme un axe majeur de...

Lire l'article

Tout savoir sur la notification SRU

Définie par la Loi pour la Solidarité et le Renouvellement Urbains (SRU), la notification SRU est un mécanisme qui vise à renforcer la protection de l'acquéreur d'un bien immobilier. La loi introduit ainsi un délai de rétractation lors duquel l'acheteur a la possibilité de mettre fin à la transaction, après...

Lire l'article

Investissement immobilier : le dispositif Pinel reconduit en 2022

Depuis 2014, la loi Pinel permet aux particuliers, via un investissement dans l’immobilier locatif, de se constituer un patrimoine tout en bénéficiant d’avantages fiscaux et de combler un manque de logements en France. Les réductions d’impôt sont toutefois soumises au respect de certaines conditions : type de logement, zone éligible,...

Lire l'article

La traçabilité de votre chantier

Le suivi de la construction Votre conducteur de travaux organise en votre présence des réunions de chantier afin d’assurer un suivi personnalisé des différentes étapes de votre chantier. Il établit avec vous une relation basée sur la confiance et le professionnalisme, gage de la réussite de votre projet. Le conducteur...

Lire l'article