Des habitats participatifs

Lamotte s’engage durablement dans des projets d’habitats participatifs et de co-construction

Créer du lien social, favoriser le bien vieillir, privilégier les pratiques écoresponsables pour protéger l’environnement, comptent parmi les enjeux majeurs de la société de demain. Lamotte s’engage et apporte de nombreuses réponses en proposant de l’habitat participatif sur ses programmes.

À Nanterre avec le programme Forets des Groues, à Bagneux avec le tiers lieu “les Simones”, à la Chapelle sur Erdre, aux portes de Nantes, avec “Respirations”, ou encore à Chantepie près de Rennes avec “Les clairières boisées”, habitants, collectivités, associations et Lamotte s’associent dans un processus vertueux pour relever ensemble les défis de la cohésion sociale et de l’écologie.

À Nanterre, Forêt des Groues

C’est sous la houlette de l’architecte Sonia Cortesse (agence ADSC), que Forêt des Groues a été imaginée, avec Christian Hackel (agence M’Cub) et Julien Beller (agence Le 6B), en collaboration avec Olivier Van Poucke (Bacage Paysage). Le projet a séduit par son approche participative. En effet, sur ce programme immobilier situé sur le secteur Hanriot de la ZAC, les habitants vont pouvoir s’impliquer dans la conception des logements.

Objectif : imaginer, très en amont, d’autres manières d’habiter.

Une partie des appartements vont notamment être entièrement co-conçus en mode participatif. Une dizaine d’habitants vont ainsi être fédérés en coopérative.

Les autres bâtiments vont également impliquer les futurs acquéreurs : cela pourra aller de la simple rencontre des futurs voisins à la co-conception (intégration des souhaits en amont des conceptions)..

Lamotte montre encore sa volonté de s’inscrire dans une démarche innovante de conception de l’habitat de demain. Toujours à l’écoute et fort de ses valeurs humaines qui font son ADN, Lamotte prouve dans ce projet sa capacité d’adaptation aux attentes et aux besoins des populations et collectivités d’aujourd’hui.

À Bagneux Les Simones, tiers-lieux pour vivre mieux

Dans le cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris » Lamotte a été nommés lauréat pour le projet portant sur le site Blanchard/Croizat-Fortin à Bagneux, avec le programme « Le temps sur mesure » mené en co-promotion avec Brémond.

Ce projet d’aménagement et de construction, co-conçu avec la ville, est doté d’un principe de préfiguration qui favorise l’animation du site avant le démarrage des travaux. Un principe d’occupation temporaire accompagne le programme pour activer les lieux sans attendre leur transformation. C’est donc dans ce cadre qu’est né « Les Simones, tiers-lieu pour vivre mieux ». Cet espace est dédié à l’alimentation saine et locale, à la réduction des déchets et à la santé naturelle. Il regroupera un espace dédié à l’économie sociale et solidaire et un espace de santé naturelle dédié à la pratique professionnelle des médecines alternatives (sophrologie, naturopathie…).

À La Chapelle-sur-Erdre, le programme “Respirations”

Aux portes de Nantes, La mairie de la Chapelle-sur-Erdre engage un vaste programme de renouvellement urbain et notamment dans son quartier du Bois Fleuri, situé en bordure des voies du tram-train. C’est dans ce contexte que LAMOTTE a remporté, avec l’atelier d’architectes-paysagistes FAAR, la réalisation d’un projet : Respirations, se présentant comme un nouvel espace de vie attractif. Situé en proximité immédiate du pôle multimodal, il a également vocation à favoriser le lien social.

Aux côtés de LAMOTTE, l’assistant à maîtrise d’ouvrage Courtoisie Urbaine animera une démarche dynamique d’implication habitante en proposant des ateliers pour mobiliser les riverains autour de thématiques urbaines et environnementales comme par exemple l’organisation des futurs espaces publics…

À Chantepie Lamotte réinvente l’environnement de travail

Dans le cadre de la ZAC « Bocage Citadin » à Chantepie, LAMOTTE et ESPACIL ont remporté, avec le concours des agences COBE Architecture et MCA, le maxi-lot 3 de la ZAC, appelé « Les Clairières Boisées ». Ce projet à dominante de logements familiaux intègre néanmoins quelques cellules commerciales et d’activité en RDC.
Ici aussi, Lamotte a choisi de mobiliser Courtoisie Urbaine comme assistant à maîtrise d’usage afin de travailler sur ces locaux de manière participative et proposer de réinventer ensemble, l’environnement de travail.

Les enjeux sont multiples :

  • Créer, en lien avec la collectivité, une réelle émulation autour de ces locaux en proposant une démarche d’accompagnement poussée à destination d’acteurs locaux qui ne trouvent pas aujourd’hui leur outil de travail.
  • Proposer ces locaux à des acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS), souvent un peu éloignés des réseaux « traditionnels » de commercialisation.
  • Chercher à apporter sur le site des activités qui servent le projet global, via des services aux habitants par exemple

Enfin, l’esprit participatif du projet ne se limitera pas seulement à ces locaux d’activité. En effet, en cours de commercialisation, plusieurs ateliers seront mis en place avec les premiers habitants afin de « programmer » ce que seront les espaces communs : jardin potager, terrain de pétanque… ? Ce sont les futurs habitants qui décideront et qui réfléchiront ensemble à la gestion de ces espaces.

Ainsi, partout en France et quelle que soit l’ampleur du projet, Lamotte s’attache à proposer des démarches innovantes qui placent les futurs habitants au cœur de leurs habitats. À l’écoute des tendances qui révolutionnent l’habitat de demain et des territoires, le groupe s’engage donc durablement et avec bienveillance.